Ce que j'ai fait aujourd'hui...

24 septembre 2011

Attention, attention, peut-être un déménagement en vue

Ben, ça me titillait depuis quelques temps déjà, mais se familiariser avec les nouvelles fonctionalités d'un hébergeur, ce n'est pas de la tarte.

Alors on va y aller en douceur, de toute façon je laisse ouvert ici pour voir comment je peux faire fonctionner ce là-bas.

Posté par la Miss aux Pois à 22:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


18 septembre 2011

Détournement #1

Divers52Enceinte, j'ai adoré m'habiller. D'abord parce qu'il a fallu repenser ma garde-robe (avant Jules, j'étais plutôt jeans taille basse et tee-shirt au-dessus du nombril) et surtout parce que j'ai découvert des vêtements super, très confortables, avec une chouette tenue et vraiment bon marché.

L'année dernière, j'ai porté tout l'automne et tout l'hiver des vêtements de grossesse, taille 34 de chez Vert Baudet. La collection Colline. Des jeans, un pantalon noir, un pantalon en velours, une jupe en jean, des robes. Je ne rentrais évidement pas dans mes anciennes fringues, mais je me sentais tellement bien dans mes vêtements que les kilos à perdre, pfuit, je m'en fichais. Ils sont partis d'ailleurs, grâce à la boxe, et un jour de printemps, j'ai lavé et rangé toute ma petite collection Colline, avec une pointe de regret cependant. Bon, j'ai gardé la jupe en jean, et la robe en cachemire et coton, un long gilet et deux ou trois tee-shirt et sous-pulls.

Et puis cet été, les collections automne/hiver sont arrivées, et une petite robe s'est glissée dans la commande de rentrée. Oups! Seul un oeil averti peut remarquer le petit centimètre de tissu qui dépasse à l'avant de la robe. Moi, j'ai retrouvé une robe hyper pratique, au tomber fluide et à la coupe super.

Comme quoi, le shopping n'est pas une affaire de marque ou de collection, mais d'opportunité. L'année dernière, j'ai trouvé une robe à carreaux incroyable chez Gémo. Ne soyons pas snob : tel est mon credo.

Posté par la Miss aux Pois à 14:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Même pas peur !

 Divers51

Malabrigo lace unie, colori applewood/Aran, colori mahogany/aiguilles Brittany numéro 3,5 et 5/Lanas stop Astun/Laine pole Fonty colori bleu pétrole

Mes progrès en tricot sont tels que je me suis sentie pousser des ailes. Ben oui, comme à chaque fois que j'entreprends un truc. Et à chaque fois, je me casse le nez.

L'écharpe en jersey grise est terminée, et si je prends la pose, c'est Gilles qui la portera cet hiver. La laine est une laine espagnole, Lanas Stop, achetée chez Bergère de France à Paimpol, d'un joli gris souris. Je voulais juste tricoter du jersey avec des aiguilles n°9, je n'étais pas trop regardante. Mais ça avançais tellement bien que j'ai commencé à me rêver en grande tricoteuse et à surfer sur des blog de pro, notamment ici, et moi aussi j'ai eu envie de ça. Quelques clics plus tard, j'ai reçu mon paquet de carton, et c'est avec ravissement que j'en ai fait sauter le scotch.

Premier glup. Ah, des écheveaux. Bon, oui je le savais, mais je fus un peu désarçonnée quand même. Une contribution de Gilles et trois épisodes de séries américaines plus tard, j'obtiens trois jolies pelotes qui ne demandent qu'à être tricotées.

Deuxième glup. Je monte 23 mailles sur des aiguilles en bambou n°4. Le fil pète au bout de 11 mailles. Je recommence, et j'ai envie de hurler dès le premier rang : le bout de l'aiguilles est trop rond, je n'arrête pas de perdre des mailles, JE N'ARRIVE PAS A TRICOTER, j'ai envie de me ronger les ongles. Trois quart d'heure plus tard, j'ai réussi péniblement à monter cinq rangs de jersey, pour tout défaire dans la foulée et tirer les conclusions suivantes :

  • je suis débile. A partir d'aujourd'hui, je vais me cantonner aux écharpes de "J'apprends à tricoter" et aux laines Phildar du catalogue pour débutantes.
  • je vais me la faire, cette écharpe en Malabrigo lace, mais avec des aiguilles en alu n°3 avec un bout tellement pointu que je pourrais y embrocher un rosbeef de bouc. Non mais.

L'autre laine est une laine péruvienne, pour me tricoter de jolies petites mitaines en n°5. En espérant que tout se passe un peu mieux.

Le machin, bleu, c'est une tentative de côtes 1/1. g"!t*+/#?. Je n'arrive absolument pas à l'effet escompté.  Heureusement, Maman arrive demain.

Posté par la Miss aux Pois à 14:42 - Commentaires [3] - Permalien [#]

03 septembre 2011

Service minimum

Divers50Boooooooonnnnnnnnn, c'est la reprise. Le retour du réveil. Après une semaine passée à l'école "pour se mettre dans le bain" dès vendredi je passais en mode zombie au saut du lit. Inutile de vous dire que je me demande quelle tête j'avais quand le correspondant de Ouest-France est venue nous immortaliser pour la rentrée 2011 mon collègue et moi.

Bref. Résolution rentrée 2011 : je me maquille. Soyons donc rapide et précis. Après quelques tests le week-end dernier, j'ai vite trouvé mon bonheur :

une bonne vieille Terracotta de Guerlain, pas trop foncée

appliquée au pinceau à bronzer (prononcez bonzeur), une vraie découverte celui-là,

une touche de mascara noir de MUFE,

et... un Rouge Coco shine Rebelle, un rouge corail extraordinaire (qui n'apparait ab-so-lu-ment pas sur la photo), qui va trop bien avec ma nouvelle coupe et qui donne une mine sublime.

Evidemment, j'assume pas un rouge pareil sur un rouge à lèvre crème. Alors je me familiarise avec le brillant. Mais j'adore, j'adore, j'adore.

Je n'ai pas encore choisi mes z'habits de rentrée. Une blouse se fraye un chemin avec un jean, l'hésitation va se prolonger jusqu'au dernier moment entre mes spartiates ou les Converses. Bon vous pouvez le voir, j'suis pas trop préoccupée en cette pré-veille de rentrée...

Edit du 18 septembre : bouh, ce qu'elle est moche cette photo ! Le grand angle ça ne se justifie pas tout le temps... Tant pis, la flemme de tout refaire.

Posté par la Miss aux Pois à 22:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

28 août 2011

Là, je crois qu'on y est

Les vacances se terminent, non? Je n'ai pas encore respiré ce petit air frais au parfum si caractéristique de rentrée, mais voilà. On compte les dodos qui nous séparent de l'école.

Nos derniers visiteurs de l'été ont pris la route du retour hier soir. Et c'est à leur départ que j'ai mesuré combien avait été délicieux l'été que j'avais passé. Pas de départ pour des vacances lointaines, pas de dépaysement, mais des liens retissés semaine après semaine avec la famille et les amis. Nous avons passé du temps avec nos proches quasiment tous les week-ends, et nous avons adoré ça. J'ai retrouvé les sourires et les voix de tous et toutes avec un immense plaisir. Et c'est avec beaucoup de joie mais aussi de soulagement que j'ai constaté que malgré la distance et le temps, nos liens restent solides et précieux. Alors, in order of apparence

plein de jolies pensées pour toi, ma soeur, qui reprend le chemin du travail après tes mois de pouponage. Bonne rentrée à vous trois.

Serait-ce le début d'une nouvelle vie pour toi, mon frère? Tu prends des notes et tu nous raconte tout à Noël.

Estelle, Maryline, Shahyne et Vérane, un million de mercis pour vos invitations répétées et fidèles, d'années en années. C'est un plaisir extraordinaire de vous revoir et de partager ses soirées avec vous sans que rien ne change (si, nous, mais toujours en bien, cela va sans dire...)

Béa, après quinze ans de vie commune (quand même...) je n'envisagerais pas de descendre dans le Morbihan sans te passer un petit coup de fil. Merci merci pour votre généreuse hospitalité.

Enfin, amis creusois j'espère que la route du retour aura été paisible et que vous n'aurez pas eu à trop souffrir de la fatigue. Votre détour par les Côtes d'Armor nous a beaucoup touché, et ce fut une grande joie de partager cette soirée avec vous.

A tous je vous souhaite une très bonne rentrée, et une très bonne année (scolaire certes, mais à chacun ses repères). Que nos retrouvailles soient nombreuses et nos discussions enflammées !

Mes_Meilleures_Amies

Posté par la Miss aux Pois à 14:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


26 août 2011

Une paire de ciseaux plus tard

et cinq litres de cheveux en moins, me voici aujourd'hui vers quatorze heures trente.

Divers49

J'y vais? J'y vais pas? C'est toujours très difficile de passer chez le coiffeur pour une coupe en règle. Mais le besoin de changement se conjugant avec des cheveux très mal en point (ils ont énormément de mal à se remettre de leur décoloration de l'année dernière, et cela malgré tout les soins que je leur prodigue), j'ai sauté le pas.

Il y avait des impératifs : pas de brushing, et pas d'entretien mensuel. Ca, l'avenir me le dira. Je suis ravie, Gilles et Jules, un peu sur la réserve. Quant à Etienne, il ne parle pas, mais au lever de la sieste il a manifesté son amour aussi bruyamment que d'habitude.

Posté par la Miss aux Pois à 22:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

25 août 2011

Melancholia

affiche_melancholiade Lars Von Trier. Extraordinaire. Ca faisait longtemps que je n'avais pas connu une émotion pareille au cinéma. Putain, j'ai besoin de me sécher les cheveux avant de me coucher pour pouvoir me coiffer le lendemain, je me trouve plus belle avec du maquillage, je prends deux kilos mes deux mois d'été parce que je ne fais plus de sport, et je trouve sensationnel le cinéma de Von Trier.

Je crois que je vieillis.

Heureusement, il me reste Robert Pattinson. Mais... peut-être qu'il me reste Robert Pattinson parce que... je vieillis?!

Bref, non, dire des conneries sur un film pareil, c'est sacrilège. Je suis rentrée de mon plaisir solitaire hier soir encore essouflée. "C'était bien?" me demande Gilles. Je déverse une loghorrée de compliments en guise de réponse. Compliments qui ne parviennent certainement pas à rendre justice à ce film incroyable, et pourtant inracontable.

Comment expliquer à son conjoint qu'un film raconte... quoi d'ailleurs comme histoire? Ca commence par des plans séquences sur lesquels on perçoit des déformations infimes, des gouttes (de pluie? de sang?) qui ruissellent le long des cheveux, l'espace, la Terre, une planète. Puis le récit commence, découpé en tableaux. Deux, apprendra-t-on par la suite. "Justine et Michael se marient pendant que se rapproche inexorablement la planète Melancholia" ai-je lu quelque part. Pfuit... En même temps, j'ai eu beau me creuser les méninges toute la journée, je ne parviens pas à élaborer le moindre petit bout de récit cohérent. L'histoire est dingue, et pourtant terriblement accrocheuse. Les acteurs sont d'une justesse précieuse. La photographie est parfaite, les costumes aussi. J'ai à l'esprit un sentiment de perfection. Voilà. Je serai retournée ce soir, mais j'ai supplié Gilles d'y aller pour avoir son sentiment.

Lars est passé a côté de sa Palme.

Posté par la Miss aux Pois à 21:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

24 août 2011

Le jour où je suis devenue l'ennemie des Cairn terriers

et que j'ai maudis la descendance de Fish sur dix générations.

Les photos parleront d'elles-mêmes.

Divers48

Donc, à gauche, MON PREMIER OUVRAGE DE TRICOT. Voui, une écharpe toute bête, au point mousse, montée toute seule avec l'aide d'un manuel pour débutant de Phildar, YouTube et surtout les précieux conseils de ma Maman. Elle était loin d'être parfaite, mais c'était la première. Commencée en mars, terminée il y a une semaine.

Au milieu, ladite écharpe il y a trois jours. Nous sortons lundi matin pour les courses. La porte entre la cuisine et la véranda n'était pas fermée, et Fish a mis la truffe sur mon panier à tricot. La photo ne rend pas hommage à l'ampleur des dégats.

A droite, la défunte écharpe aujourd'hui. J'ai récupéré à des fins échantillonesques ce qui pouvait l'être. A moi les côtes 1/1, 2/2, et le point de riz. Pour le jersey, j'y travaille, j'ai une écharpe de dix kilomètres en cours.

Relativisons. Ca aurait pu être notre canapé. Et comme me l'a confié Jules : "De toute façon Maman, j'aime pas trop le bleu."

A présent, je me console en rêvant devant ça...

phildar3phildar2phildar1

Posté par la Miss aux Pois à 14:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

22 août 2011

Toiles de l'été

Divers44Nous avons commencé par le dernier opus des aventures de Harry Potter. Une séance en 3D,des effets spéciaux plein la vue, mais un héros que je n'avais plus vraiment envie de suivre. En fait, Harry Potter n'était plus vraiment mon copain depuis longtemps. C'est comme ça, hein, les copains ça va ça vient.

Une amie m'a ensuite entraînée devant Tous les soleils, et je me suis installée curieuse mais pas vraiment motivée. Ce fut charmant. Je garde surtout le souvenir de ces airs si entraînants de tarentelle, et du sourire absolument craquant de Neri Marcoré.

Je tremblais d'impatience d'aller voir Super 8. J'étais persuadée que j'allais perdre vingt-cinq ans d'un coup et connaître à nouveau l'émotion  et la fébrilité qui m'avait gagnée pendant des jours après le visionnage de E.T. et des Goonies. Las. J'ai vieilli et J.J. Abrams n'est pas Steven Spielberg. J'y ais cru un moment, mais j'ai quitté la salle avec une grosse sensation d'inabouti, comme si le réalisateur lui-même avait cherché à revivre ces sensations, mais sans trouver le moyen d'y parvenir.

Reste néanmoins le plaisir du cinéma. Et ça, quelque soit la projection, c'est toujours aussi bon.

Posté par la Miss aux Pois à 14:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 août 2011

Le Pliage, ou le Longchamp du pauvre*

Divers42Voici mon nouveau sac. Une bonne besace, portée travers, parce que pour moi, il n'y a que ça que je trouve facile.

J'ai commencé à y penser le mois dernier. J'en ai vu quelques unes au marché sur des vacancières (ou des locales, j'en sais rien, après tout), alors j'ai surfé. J'ai constaté avec horreur que le modèle n'apparaissait pas sur le site. "Ben voilà, me suis-je dit, c'est toujours comme ça, on a dans la tête un truc qui est fait pour vous, et impossible de mettre la main dessus". Et c'est finalement par hasard, dans une maroquinerie de Guingamp et EN SOLDE que j'ai trouvé mon bonheur. Le bleu est lumineux, comme un ciel costarmoricain les jours de grand soleil. Je suis heureuse, je suis poète.

*oui, je sais, c'est la crise, gnagnagna, faut pas rigoler avec ça... En même temps, c'est bien vrai, le Pliage on l'achète rarement parce qu'on craque dessus. C'est surtout parce qu'on n'a pas l'envie ou les moyens de mettre plusieurs centaines d'euros dans les modèles tout en cuir. Na.

Posté par la Miss aux Pois à 15:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]